streamextreme.cc

Et si être formateur… c’était exercer une profession qui n’a pas de métier !

Nous croyions avoir précautionneusement fixé le cadre : la professionnalisation du métier de formateur..  C’était sans compter sur le fait qu’une conférence de consensus qui ne crée pas la controverse n’est pas vraiment une conférence de consensus.

Michel Sylin (ULB)  lors de la conférence du 28/02/2018 est venu nous rappeler que nos certitudes ne doivent pas être des vérités sur le marché de l’intelligence. Selon lui, être formateur relève plus de la pratique sociale que du métier. Dit autrement, être formateur signifierait exercer une profession sans métier. Peoplesphere a rédigé un article sur cette intervention interpellante.

Et vous, qu’en dites-vous ?

Participez aussi au débat! Rendez-vous le 15 mai à l’Auditorium des Moulins de Beez à Jambes.

En savoir plus

Partager

Restez informés de nos activités